Aller au contenu principal

Le mardi 22 mai 2018, dans la salle de conférence de la Direction Générale des Elections (DGE), le Ministre de l’Intérieur, Monsieur Aly Ngouille Ndiaye, a procédé à l’installation de la Commission ad Hoc pour l’étude du système du parrainage. Cette commission est composée de 20 membres issus de l’administration électorale notamment de la DGE, de la Direction de l’Automatisation des Fichiers (DAF), de la Direction Générale de l’Administration territoriale (DGAT), du Ministère de la Justice, du Ministère des Affaires Etrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, de la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA) mais aussi des partis politiques des trois pôles – majorité, opposition et non lignés- et de la société civile. La Commission pour l’étude du système du parrainage est chargée d’analyser un projet de loi organisant le parrainage et en particulier la stratégie et les modalités de recensement des parrains.

A l’occasion de son installation officielle, le Ministre de l’Intérieur qui a rappelé les objectifs des travaux de la commission à savoir la recherche d’un large consensus de toutes les parties prenantes au processus électoral pour l’application de la révision constitutionnelle dans le cadre électoral. Le Ministre a aussi saisi cette opportunité pour souligner l’importance que le principe constitutionnel du parrainage attribue à l’électeur dans le processus électoral en lui conférant le pouvoir de contribuer à la validation de l’éligibilité d’un candidat, d’une liste ou d’une coalition. La Commission se réunira pendant trois jours, après avoir pris connaissance d’une première ébauche de projet de loi distribuée lors de son installation et travaillera suivant une approche inclusive veillant à garantir un esprit d’ouverture et de concertation afin d’aboutir à un document consensuel qui sera remis au gouvernement qui le soumettra à l’Assemblée Nationale pour adoption. 

Le projet PAPES, financé par la République fédérale d’Allemagne, soutient la Commission pour l’étude du système du parrainage, à travers la prise en charge des frais liées à la participation des membres, la production du rapport final et la fourniture d’un sachet ramadan pour la coupure du jeune.